Texte d'amour

Texte

Éditions

Livres

Auteurs

Librairie

Plan affaires

Comptabilité

Financement

Accueil    Nous rejoindre

Texte

 

Texte d'amour en ligne

Nous publions en ligne votre texte d'amour afin de rendre visible votre création. L'objectif de ce texte a pour but d'informer, de présenter ou de motiver les gens concernant le sujet défini.

Nous vous invitons à nous envoyer votre texte d'amour ou votre compositions afin de les insérer sur notre site et ainsi les partager avec les gens qui pourraient les lire et en avoir besoin.

Consultez nos textes et nos liens afin de découvrir les autres domaines que vous aimeriez publier.

 

Formulaire pour envoyer un texte

 

Nos derniers textes

 

Texte de Joe Kerby

Bête de sommes

Je suis mathématicien. J’ai un modèle à rendre mais je n’ai pu le compléter. En fait, ces derniers temps, je suis plutôt perturbé. La maladie d’un être cher, la passion de ma femme pour un autre homme, m’oblige à reconsidérer le sens que je donne à ma vie. Cela fait déjà quelques temps que ses courbes irrationnelles se sont désintéressées de mes sinus, et le plus dur est passé; du moins il me le semble. Aujourd’hui, je me retrouve confronté à un problème sur lequel, depuis des années, absorbé par mes fonctions, je ne m’étais plus penché: séduire à nouveau! Il serait inutile de vous dire combien il me coûte de me réinitier à cette pratique que j'ai délaissée depuis quelques lustres, si j'avais pris soin de vous prévenir que je souffre de complexes irrésolus. Pour tout dire, j’ai l’impression de me retrouver au temps de mon adolescence. En fait, en matière de séduction, moi, éminent mathématicien, je me sens bête… en somme...

Séduire à nouveau... Comment s'y prend-on? Je sais, j’aurais dû considérer cet aspect de la vie de couple comme une constante, mais les innombrables variables que m'ont soumises les conditions du quotidien m’ont fait négliger cette évidence. En conséquence, je ne me suis pas consacré à ces exercices depuis fort longtemps... et les formules qui se présentent depuis lors devant moi sont d'une logique mystérieuse... Prenant mon courage à deux mains et mon guide de la mécanique des fluides en poche, puisque mes mains étaient prises, je suis donc sorti pour étudier l'énigme de la séduction.

J’ai rencontré quelques regards qui ont eu somme toute quelque attraction sur moi, mais les lois de cette physique me sont étrangères. J'ai dû m'approcher pour tenter de percer ces équations millénaires auxquelles ces inconnues m’ont contraint, et je me suis frotté à ces voluptés soumises à des conditions volubiles, mais les règles de cette alchimie m'ont refusé leur secret. Amour, ouvre tes portes, amour, donne-moi ta main! Rien ne vient... et je n’ai guère le cœur à travailler; j’ai d’autres carences à fouetter... Alors, j’ai le nez au vent, car, comme le souffle la chanson, c’est là que flotte la réponse, mon ami. Je sonde les éléments, je flaire les parfums, je considère les déhanchements, et je devine les dessous des étoffes...

En somme, j’ai dû reconsidérer ma position sur l'axe de mes priorités. Ainsi, je regarde un peu plus souvent les miroirs, afin de prêter plus d’attention à ce que j’offre en référence, renouer avec des valeurs oubliées, sans prétendre à l’étalon. Et moi qui croyait avoir un modèle à rendre, il est probable qu'en matière de séduction, j'avais un exemple à suivre, et j’y suis résolu.

 

 

Texte de J.S.

Elle...

Alors que nous naviguons tous les deux, dans l’inconnue.
Elle est là, elle découvre, elle explore.
Elle découvrira un monde virtuel, où l’imaginaire existe.

Pourtant, un inconnu arrivera dans son univers.
Elle sera la première à lui souhaité la bienvenue.
Lui de son côté est charmé par son accueil.

Elle est conquise pas ses paroles douces, ses mots
qui lui manque tant, mais dont elle cache se secret
à l’intérieure d’elle. Qui est ce mystérieux personnage?

Toutefois le destin les uniras, mais avec beaucoup
de chagrin, et en même temps avec une passion
intense. Elle est captivée par son désir vers lui.

Il là laissera entré dans son cœur, ce que personne
n’a su faire avant elle. Elle ira dans un endroit
ou personne n’avaient accès. Un endroit si sombre.

Elle partagera son cœur, sa passion, et sa tendresse avec cet étranger.
Quand à lui, son penchant pour elle, pour cette ange venue de nulle pars, son
cœur sera alors submergé de sa douceur, et de sa tendresse.

Les semaines s’écoulèrent comme une rivière douce et par moment déchaîné,
et durant une nuit virtuelle, alors qu’elle s’amusait à rire avec cet homme,
leur conversation se changea, pour devenir plus chaud. Elle senti son corps
brûlé d’envie pour lui, et lui ne pu résister à cette tentation si intime.
Ils buvaient tour à tours leurs paroles. seulement …….

Cette nuit là, leur amour tant désiré se transforma pour toujours leurs destiner.
Ils sentirent tout deux qu’ils devaient revenir au présent, mais que c’étais maintenant
irréalisable. Ils conclurent que rien, ni jamais, ils ne pourront vivre se bonheur
tant chéri. Malgré cela, ils continuèrent à se fréquenté. Se s’ont leurs jardins secrets.
qu’ils entretiennent ensembles.

Merci à toi, celle qui à ouvert mon cœur, et qui partage son affection.

 

 

Texte de Karola

Jeux de l'amour

Dans une compagnie d'une banlieue mondaine travaillait un jeune homme, il était un grand patron et avait tout ce qu'il voulait et était très à lèse dans la vie. Toujours sûr de lui, il ne se gênait pas pour faire de l'argent sur les profits des autres. Un bon matin, où il partait pour aller faire un examen pour sa compagnie, et soudain en se retournant il vit une jeune fille et lui demandait les réponses de l'examen mais le professeur ayant tout vu déchirait le document de la fille et elle ne pouvait plus passer l'examen. Le garçon était très gêner de cette situation il voulait s'excusez mais la fille était déjà partie pas moyen de la retrouver alors déçu il retournait chez lui. Deux semaines plus tard la fille en question rencontre ce garçon et lui demanda s'il voulait aller prendre un café pour s'expliquer et lui demander un service, alors le garçon Emmanuel accepta avec plaisir pour se faire pardonner de la mauvaise situation de l'autre jour. Cindy voulait que le garçon habite avec elle pour 1 mois, une sorte de parie lui dit-elle ! Tout surpris il lui demande la raison et pourquoi une telle invitation. Cindy lui dit que s'il accepte jamais il ne regrettera ce mois extraordinaire de sa vie.  Maintenant une semaine est passée et ils font connaissance, ils s'apprivoisent et Emmanuel commence à devenir amoureux de cette fille et se laisse fondre dans ses yeux doux. La première nuit fuit inoubliable des rapports très profonds. Mais, Cindy cache quelque chose à Emmanuel et lui essaie de le découvrir. Les locataires savent ce qui se passent et le garçon essaie d'en apprendre d'avantage mais rien à faire ils lui disent que quand le moment sera venue il le sera par Cindy. Une autre semaine est passée le garçon fait un cadeau a Cindy il lui achète un petit chien pour sa fête, elle est ravie et très surpris mais lui dit qu'elle ne peut le garder et lui se demande pourquoi, mais elle ne répond pas. Le locataire fait une petite soirée en l'honneur de la fête de Cindy alors ils se préparent et vont à leur soirée la fille est ravissante avec une robe rose et garnie de perles. Mais Emmanuel voit que Cindy n'est pas bien ce soir elle a mal à la tête et ne parle pas beaucoup elle souffre énormément.  A la table, ils discutent et tout à coup la fille part en courant dans son appartement, tous surpris Sergio le locataire monte avec elle car il s'est quoi faire pour son mal. Mais Emmanuel les suit et découvre qu'elle est très malade et la se fâche se demandait mais qu'est ce que c'est ce mystère et va à la pharmacie qui est sous clé et brise d'un coup de poing pour ouvrir et voit tous les médicaments à prendre et devine que Cindy a le cancer. Ils appellent les ambulanciers car elle a perdu connaissance son mal recommence de plus en plus fort à l'hôpital ils leurs disent qui n'a plus rien à faire quelque mois ou de semaine à vivre. Emmanuel est très triste et révolté de ce qui se passe car il aime beaucoup Cindy et il sait que maintenant qui va la perdre pour toujours. Mais la vie nous fait parfois des cadeaux Cindy a décidé de partir chez ces parents car là-bas ou les parents de Cindy demeurent  les hôpitaux ont des nouveaux traitements qui pourrait aider Cindy a retrouvé la santé. Mais, elle ne le dira pas à Emmanuel et va tout simplement le quitter pour combien de temps seulement vous les lecteurs vous trouverez la réponse dans votre cour.

 

 

Texte de Rita Z.

Mes 5 sens. Je t'aime. C'est tout mon être qui le sent, tout mon corps qui te le dit :Mes yeux adorent te regarder, te contempler pour voir et lire ce que tes yeux dictent et ce que ton corps demande. Mes oreilles sont toujours prêtes et attentives à écouter un moindre balbutiement de tes lèvres, un petit battement de ton cour, une bouffée de ta respiration. Ma bouche savoure la douceur de tes lèvres et la légèreté de tes baisers qui se plantent sur elle si finement et si amoureusement. Mon nez est déjà un adepte de ton odeur, celle de ton corps. Il la reconnaît même à une distance plus loin que la lune. Il te respire comme si tu étais son oxygène qui assure son travail. Et mes mains tremblent rien qu'à toucher ta peau, ton corps, et deviennent sans le savoir des esclaves de tes désirs. Je respire, je touche, j'écoute, je savoure et je vois bien ton amour.. Je t'aime, toi qui me donnes un sens à mes 5 sens, et un sens à ma vie entière.

touta_z@hotmail.com

 

 

Texte de Emy-In-Winnieland

Trois jours qu'il ne dort plus. Trois jours à tourner en rond du soir au matin, à vider des bouteilles, à remplir le cendrier. Il ne sait même pas pourquoi le sommeil le fuit. Il est fatigué, il a les traits tirés. Le lendemain, comme la veille, ses collègues se moqueront de lui, une fois de plus, en lui disant qu'il a encore trop fait la fête, qu'il "faut dormir la nuit". Comme d'habitude, il répondra à leurs sarcasmes d'un petit sourire, histoire de ne pas faire jaser plus encore. C'est comme ça qu'il procède avec eux, avec les gens en général. Il écoute, il encaisse dans rien dire, il sourit, mais au fond de lui-même, il est blessé, vexé par leurs réflexions, leurs traits d'humour qui n'ont rien ni de drôles, ni d'amusants.

Il s'ennuie. Il a choisi une route, par dépit, mais il sait que, s'il ne change pas de direction, il ne sera jamais heureux dans la vie qu'il mène. Par peur de la solitude, il a pris une femme, il vit avec elle, mais il ne l'aime plus, d'ailleurs, il ne l'a peut-être même jamais aimée. Elle voudrait des enfants. Lui aussi, mais pas avec elle. Il s'est toujours promis qu'il ferait ce cadeau à la femme qu'il aimerait, et qui partagerait son quotidien, pour la vie. Et une chose est sûre, ce n'est pas elle. Elle est gentille et douce, elle est attentionnée, mais toutes ces attentions finissent par le gêner, l'étouffer, il se sent coupable, il a parfois l'impression de profiter de cet amour qu'elle lui porte.

Elle est partie, depuis quelques jours, dans le sud de la France, pour le mariage de sa meilleure amie. Il n'avait pas envie de venir, alors il a menti, une fois de plus, en lui disant que son patron lui avait refusé les quelques jours de vacances demandés. Il n'a même pas posé ces jours. Il ne voulait pas venir, un point c'est tout.

Il est bien sans elle, enfin, mieux en tout cas. Il se sent plus léger, comme libéré de cette présence pesante et étouffante. Il ne veut pas qu'elle souffre. Quelquefois, il rêve qu'elle rencontre un homme et qu'elle le quitte. C'est tout ce dont il a envie, retrouver sa liberté, et même la solitude qu'il craignait tant lui fait envie. Mais il n'ose pas partir, lui, de lui-même. Il aimerait tant qu'elle le mette dehors, une bonne fois pour toutes. Il en serait tellement soulagé. Il n'a pas le courage de partir, pourtant il sait bien qu'il se tue petit à petit dans cette situation qu'il ne supporte plus.

Mais là, depuis qu'il l'a quittée sur le quai de la gare, il respire. Il n'est pas vraiment bien non plus, mais il est toujours mieux que d'habitude. Depuis qu'elle est partie, il retourne la situation dans tous les sens, descend des litres de soda et d'alcool, consume des paquets de cigarettes entiers à vitesse record. Il cherche une solution à tout cela. Elle est pourtant si simple, il le sait bien : la quitter et tout reprendre à zéro. Quitter son boulot aussi, pour ne plus subir tous les jours les mêmes invectives de la part de ses collègues.

Toutes les nuits, depuis trois jours, il refait sa vie, il imagine comment ça sera quand il l'aura enfin quittée, comment il aménagera son futur appartement, les soirées qu'il passera avec ses nouveaux collègues, les amis qu'il aura et qu'il pourra enfin inviter. Depuis trois jours, il ne rêve que de ça, et malgré la fatigue accumulée, il aurait presque l'air détendu ce soir. Il rêve qu'en descendant du train, elle lui dise qu'elle est tombée folle amoureuse du filleul de l'oncle du mari de sa meilleure amie, qu'elle fait ses valises et qu'elle part le rejoindre, à l'autre bout de la France ou du monde, ou de la ville d'ailleurs, peu importe, du moment qu'elle part. Il imagine sa voix prononcer "je te quitte", il en a le coeur qui bat et le sourire aux lèvres.

Trois jours et trois nuits qu'il rêve cette nouvelle vie. Ca y est, c'est décidé, quand elle rentre, il la quitte. Il n'en peut plus de cette vie. Quatrième nuit sans sommeil, elle rentre le lendemain. Il imagine dans sa tête toutes les réactions qu'elle pourrait avoir, toutes les réponses qu'il pourra alors lui donner. C'est sûr, il va la quitter, il n'en peut plus. Plus l'heure approche, plus son coeur bat, plus il est ému et pressé de retrouver enfin son indépendance, ça le fait vibrer rien que d'y penser.

Le train arrive bientôt, plus que quelques minutes et toutes ces phrases qu'il a préparées pourront enfin être prononcées.

19h52, le train entre en gare.
Il la guette, il la voit de loin, il s'approche, plus que quelques pas et il pourra enfin lui dire tout ce qu'il a sur le coeur, il pourra enfin fait ce dont il rêve finalement depuis le premier jour, la quitter. Ils sont maintenant face à face.

Et la lâcheté fera que les mots qui sortiront de sa bouche seront encore, pour la millième fois, des mensonges : je t'aime chérie, tu m'as manqué...

 

 

Texte de La_Turquoise

Si les larmes qui coule sur mes joues était aussi salée que l'eau de la mer, je déverserais des litres de larmes et je donnerais ton nom pour l'océan que j'aurais créer. Si l'amour était une couleur je lui aurais donné la couleur de tes yeux pour montré au monde entier que c'est toi seul qui vit l'amour véritable. Si mon nom était une vie je lui aurait donné un sens ici.
 

 

 

Texte de Stephany

Il était là. Devant moi. Il n'avait pas changé. Il me regarda comme à la première fois. Pourquoi était-il parti en me laissant là. Seule et désemparer. Je l'avais aimé plus que je m'aimais. Il était parti comme sa sans rien dire.  Même pas un adieu ni un au revoir... Il me demande de partir avec lui .De quitter tout ce que j'ai. De quel droit me demande partir. Je ne sais quoi faire. Non je ne partira pas . Pas pour un homme qui a pour excuse d'avoir besoin changement. Qui me dit qui n'aura pas encore besoin de changement. Ses yeux me regarde comme si je serai dieu. J'ai entendu 1 ans jour et nuit . Il me prend et nous portons comme sa sans rien. Juste lui et moi ....
 

 

Texte de Annyedouce

 

Amour et sentiments

Aimer peu parfois rendre fou, stupide, naïf, désarmé, perdu...
 
Aimer c'est aussi souffrir, parce que l'autre est absent, parce que l'autre ne nous aime pas, parce que l'autre ne nous aime plus...
 
Peut-on parler d'Amour quand celui-ci n'est pas réciproque ? Peut-on aimer tout seul ?
 
Peut-on Aimer vraiment sans connaître l'autre ?
 
Pourquoi continue-t-on d'aimer quand on sait que c'est inutile, que ça ne mène à rien, que ça ne nous rend tout simplement pas heureux d'aimer cette personne ?
 
Les sentiments ne se commandent pas, mais quand quelque chose nous fait mal une fois, en général on ne recommence pas, alors pourquoi l'amour n'obéit pas à cette règle ??
 
Bien sûr que rien ne peut être parfait, mais c'est souvent trop imparfait, trop médiocre.
 
On passe sa vie à courir après le bonheur, après le frisson, l'exaltation, le petit plus qui nous comblera.
 
Mais l'homme peut-il vraiment un jour être comblé ? Le principe veut qu'on en demande toujours plus...
 
C'est si facile d'Aimer, ça se fait naturellement, sans aucune question, ça vient tout seul, pourquoi ne peut-on pas "désaimer" avec la même facilité ??
 
Pourquoi faut-il toujours souffrir, pleurer, avoir l'impression d'être en train de basculer au fond d'un gouffre sans fin...???
 
Et aussi pourquoi certains ne connaissent jamais ces sentiments, ce chagrin, cette souffrance ?
 
Sommes nous nés avec une dose de chance, de tolérance à la douleur et au chagrin, est-ce que les cartes sont tirées avant même qu'on pousse notre premier cri ?
 
Ou au contraire est-on maître de son destin et de sa vie ? Nos seuls et propres choix suffisent-ils à faire de notre vie ce qu'elle est ? Il y à forcément une part de chance et de Hasard, on ne naît pas tous avec les mêmes avantages...
 
Trop de questions qui restent sans réponses...
 
Toute une vie ne suffit pas à comprendre ce que sont justement la vie et le pourquoi du comportement humain...
 
On à beau rencontrer différentes personnes tout au long d'une vie, on part toujours avec des questions.
 
J'ai parfois l'impression de me dire "ça y est, cette fois je sais" et finalement, je me rends compte "qu'en fait on ne sait jamais"...
 
Tout est trop aléatoire, tout dépend trop de tout.
 
On se fait à soi-même des promesses, on se lance des défis, qui pour beaucoup sont réalisables, et pourtant on échoue...
 
Par peur, par faiblesse ?
 
Les cartes sont là, entre nos mains, et on ne les joue pas, pourquoi ???
 
Pourquoi persiste t-on à y croire alors que l'on sait que c'est sans espoir ?
 
Y à t-il un but, une raison aux réactions humaines ?
 
Ceux qui ont le plus souffert seront-ils "récompensés"  un jour ??
 
Comment peut-on être aussi nombreux et nombreuses à nous complaire dans notre malheur ?
Si on y reste si on persiste c'est bien que l'on s'y plait non ???
 
Est-ce que l'on se dit "il vaut mieux ça que rien, même si rien serait mieux" ?
 
Je ne comprend pas et pire je ne nous comprend pas, vous, moi et tous les autres.
 
Qu'on nous ôte ce qui nous fait mal, comme un parasite tuons le, trouvons un vaccin anti-chagrin !
 
Bien sûr que l'Amour est beau merveilleux magnifique et magique, mais vaut-il réellement le prix qu'on le paye ??
 
Une dose d'amour est-elle égale à une dose de souffrance ?
 
Pourquoi certains s'en sortent si bien, sans questions, sans doutes et sans peurs ??
 
Encore une fois le monde est inégal, face à la vie, mais face à l'Amour aussi !
 
Je ne veux plus aimer parce que je ne veux plus souffrir, c'est ma pensée, mon idée fixe, j'ai passé mon seuil de tolérance à la douleur au chagrin et aux questions qui me font perdre pied.
 
On met tellement de temps à atteindre un sommet et si peu à retomber sur terre...
 
Chacun croit en son histoire, comme si elle allait durer toute la vie et au delà.
 
Combien se voile la face ? Combien croient que le bonheur est entre leurs mains alors qu'il s'est échappé depuis longtemps ? Combien comblent les vides dans leurs vies par du vent et des illusions ?
 
Est-ce que le bonheur est si rare qu'on ne peut le garder, qu'il faut le partager ?
Est-ce que tout le monde ne peut pas en avoir un morceau qu'il garderait pour toujours, le bonheur est si rare que cela est impossible ???
 
Je voudrais croire, mais plus j'ouvre les yeux, plus je perds espoir.
 
Tout est éphémère, rien ne dure éternellement, tout file à une vitesse incontrôlable.
 
Même si on veut cultiver son bonheur, en prendre soin, il s'échappe un jour et nous file entre les doigts.
 
Est-ce que ça vaut la peine ???
 
Aimer quelqu'un sachant qu'un jour on va le perdre, qu'il y à mille et une façon dont ça peut arriver, est-ce que vraiment ça vaut le coup ?
 
Peu nombreux sont ceux qui sont heureux de leur vie en général, on chercher toujours à avoir d'avantage.
 
Et une fois de plus nos propres désirs nous amènent à notre perte...
 
Peut-on changer sa nature ? Est-ce que passé un certain âge c'est trop tard ?
 
Pourquoi certains ont si peu de volonté ?
 
La colère que l'on peut éprouver parfois se dissipe si vite quand elle est dirigée vers l'être aimée, pourquoi n'en n'est-il pas pareil de l'Amour ? Pourquoi est-ce qu'il ne s'efface pas quand on le décide ?
 
Une leçon devrait suffire ! Pourquoi s'en imposer d'autres encore et encore ?
 
Pourquoi tout ça, quel est le but ?
 
Pourquoi je ne trouve pas les réponses et la solution...???

 

clairevip08@club-internet.fr

 

 

Texte de Giuliametal

 

The perfect girl

Un matin vous vous réveillez avec cette sensation de n'avoir rien fait de votre vie, que tout chose n'a été que néant et avide.
Tout  a été consacré à votre profit et jamais aux autres, votre âme n'est plus qu'un simple morceau d'orgueil et égocentrisme...
Il est tant de changer et de voir la vie de façon plus sereine et partager!
C'est ce qui se passa pour cet homme. Il n'a jamais rendu un bien pour une personne, il voyait sa vie qu'autour de lui et ne préoccupait jamais de ce que pouvait avoir besoin le monde.
Un matin au réveil, il s'est dit que cela devait changer qu'il avait un quelque chose à faire partager, un don qu'on pourrait exploiter!
Il se mit en quête d'être utile pour l'humanité et essaya de trouver l'idée révolutionnaire....
Et il trouva, son imagination était là, tant d'année à rester cloîtrer dans son avidité, aujourd'hui sa vie allait pouvoir donner un sens!
Malgré les années qu'il avait plus de 80 ans, il avait retrouvé sa force d'avant et le courage de commencer son ouvre, créer une femme parfaite!
Une femme dont le visage serait radieuse, une couleur profonde se dégagerait de ses yeux. Une peau d'une douceur veloutée dont le teint serait aussi blanche que la neige. Des lèvres rouges charnues qui reflèteront un sourire angélique.
Un corps d'une beauté extrême, elle sera n'y trop mince n'y trop enrobé, une perfection!
La femme parfaite sera doté d'une capacité extraordinaire, elle aura le courage, la patience, la douceur, autant de qualité possible qui existe dans ce monde.
Mais bien sûr les défauts n'en feront pas parti!!
Elle pourra connaître tous les sentiments qui existent, la seule chose qu'elle ne pourra pas vivre c'est d'être maman mais son créateur lui a donné tellement de chose qu'elle oubliera ce détail!
Le vieillard se mit à la fabrication de la Femme parfaite, il mit des années pour la mettre au point, pour qu'aucun détail ne lui échappe, qu'elle soit vraiment la femme la plus belle et la plus intelligente!
Sa création était pratiquement terminé mais la force qu'il avait donné au départ diminuait de plus en plus, l'homme devenait vieux.
Il voulut la prendre en photo pour garder une image en souvenir quand il partira de ce monde.  Il se disait que peut être un jour un homme terminera sa création et il pourra être enfin libéré de son péché qui lui a coûté pendant plusieurs années.
Mais voilà un matin, l'homme ne se réveilla plus, mais on pouvait voir sur son visage de grand - père un sourire, la veille il avait regardé sa créature, elle n'était  pas terminée mais elle était belle pour lui!
Elle avait ce regard troublant et envoûtant, des lèvres douces et charnues mais elles n'étaient pas terminés, quelques détails manquaient pour que cette créature parfaite voye le jour!
C'est pour cette raison que je vous ai raconté cette histoire et mis sa photo, le créateur aurait aimé qu'une personne puisse terminer son ouvre qui lui est cher et qui lui a consacré une partie de sa vie!
 « Je dédie cette histoire à ce vieillard qui malgré ses années perdues dans l'ignorance a donné un peu de lui même dans son ouvre inachevée! »
 

charlene.armetta@laposte.net

 

 

Texte de Princesse3

 

Mon bébé de tendresse, toi Éric

Une pensée pour ton coeur, dans la feuillée incertaine, j'ai brodé sur mon âme ta tendresse, ton coeur, et ta gentillesse.
ton andalouse, ta grenouille t'aime tellement, mes nuages survolent ton esprit pour le tenir de courage d'amour et de mon être je reste à tes côtés en silence pour te dire que je t'aime en silence dans les abîmes de flammes en détresses a ma sensualité de femme... Je t'aime dans les roses qui fleurissent d'amour chaque moment de leur éclosions et de leur morts sans bruit qui enfouis chaque petits bouts de toi en moi ta grenouille qui t'aime tendrement mon bébé tendresse toi mon coeur EricDu27 je t'aime comme ça ta princesse

je t'aime Mamour de moi ta princesse, celle qui te donne son coeur

couzinet.marieclaude@neuf.fr

 

 

Texte de Valérie Bergmann

 

Neuf semaines et demi

Elisabeth, superbe blonde à la sensualité exacerbée
A déposé sa couronne de beauté jusqu'à ses pieds
Lui c'est John, fringant bookmaker au sourire ravageur
Maître des lieux et maître de son cour
Son corps et le sien sont en osmose totale
Celle de la passion fatale
Mais il croit à la hiérarchie des sentiments
Et oubli de prendre son temps
Pendant qu'elle, vivant cet amour comme un art
Se délite au fil des jours de cet amour si puissant
Lui collant à la peau comme le veut le dit amant
Qu'il ne peut qu'être irréversible, ensorcelant est leur nectar
Autant qu'éphémères sont leurs heures érogènes
De subtiles sensations ne durent jamais, paroxysme d'exaltation
Question séculaire du choix de la passion
Décrite ici avec intentions poétiques et interrogation féerique
Du pouvoir divin de nous laisser prendre l'eau pour du vin
Vint le pire juste avant la fin
La rupture arrive bien trop tôt
Car  Elisabeth avait jeté son étau
Et tous les spectateurs ce soir là
Pleuraient dans la salle, et ça, ce n'était pas du cinéma.
 

 

 

Texte de Tshitsha

 

Différence ressemblante

Je ne suis pas ton genre mais, tu peux faire en sorte que je
  le devienne ! par amour.

***

Ta parole

Je t'aime,oui ! mais j'aime aussi tous ce que tu dis et par
  folie d'amour, je te contredis,je te le dis j'aime tous ce que
  tu dis.

***

La confiance hypocrite

Toute fille,toute femme,possède un petit ,un tout petit caractère qui montre une hypocrisie bien cachée en elle.

***

Sauf erreur !

Comment puis -je par un seul mot prendre ton coeur ?
  Comment saurais-je par un seul mot avoir toute ta confiance ?
  Comment arriverai-je par un seul mot pour moi seul ?
  la,je suis en coeur et je suis collé a mon fauteuil seul(e)
  je te regarde du coin de l'oeil !
  Comment pourrai-je briser ton coeur ?
  Comment provoquerai-je ton malheur ?
  Comment te ferai-je de la peine ? toi qui me vois t'aimer sans
  te donner un peu de peine !

***

Amour un jour, haine toujours !

Les moments de gémissement et de soupirs,
  que j'ai connu,elle était dans ma vision en
  permanence. Je n'ai pas eu suffisance d'elle,
  mais insuffisance par dessus tout soucis,
  l'insomnie continuelle et c'est a cause
  de cette torture ou devrai-je le mettre au pluriel que je
  recherche paix et refuge loin de ceux qui me jugent

 

deeptype@hotmail.com

 

 

Texte de Miss-Écrivain

 

Coup de foudre

 

Aurélie Mungenga  sortie de sa limousine. Que vais-je faire aujourd'hui ?? C'était son premier jour de vacances et elle voulait  passer son été en Amérique. C'était la nuit et il faisait  très froid. ça faisait froid dans le dos !!!! Mais Aurélie- Sofiya Mungenga Alvaro, était une grande star !! Et les grandes stars n'ont jamais peur !! Aurélie était très courageuse.- YOYO !!
Quelle était cette voix ?? Aurélie reconnut tout de suite la voix de jeunes de banlieues ou plutôt comme dit  les jeunes : Racailles ou voyou. Mais Aurélie devina que c'était des jeunes qui dansaient pour vivre. Elle avait vécu ça aussi. Elle aimait l'ambiance donc elle alla vers eux. Des sifflement retentirent. - Ouuuuuh !! Mais c'est Aurélie Mungenga !! La star de la série F.R.I.E.N.D.S !!!!! Tout le monde l'applaudit à par un jeune garçon d'environ le même age qu'elle donc 14 ans. - Rentre d'où tu viens !! Tu es une égoïste !  Tu penses qu'a toi avec tes bijoux là qui ne valent rien !! Allez les gars en s'en fout c'est juste une petite petasse qui vient nous emmerder !! La claque arriva comme l'éclair. L'adolescent tomba par terre. - Roméo ?? Ça va ?? Cria les autres. T'es folle !! Sans lui nous allons faire comment pour gagner du fric ??? - Il n'est pas mort c'est bon !! - Je sais mais s'il reste évanouit pendant la nuit c'est du fric en moins !! - Roméo s'est évanouit et tu penses aux frics !!!! Lil' Roméo se réveilla. - SALOPE !!!!!  Aurélie ignora la remarque de Lil' Roméo. - Si je suis égoïste pourquoi je t'invite chez moi ???? - Bah. QUOI ????? Cria Lil' Roméo  - Tu l'invite chez toi ?? - Bah ouais !  Bon grouille la limousine nous attend !! Aurélie devança Roméo. Roméo réfléchi un moment puis dit : Bah. - Aller vas'y mon pote !! Tu es dans la place avec cette meuf !!Et tu nous raconte tout après ok ?? - Bien sur ! Shake ! Ils se tapèrent dans la main. Signe de promesse mais Roméo ne savait pas que Bow bow allait le trahir.

Arrivé dans la maison de Michael Jackson l'oncle d'Aurélie, Aurélie dit : Installe-toi je t'en pris !! Je vais prendre du redbull ou du panaché ? - Redbull ! Dès qu'Aurélie tourna le dos, Roméo se mit a mater ses fesses !!  Bonnes fesses !! Et en plus des seins. MIAM !! Je sens que ce soir ça va chauffer !! Il se mit à rigoler tout seul. - Tu te sens bien ?? demanda Aurélie. Voilà ton redbull !! - Merci ! - Dis moi comment tu es devenu. pauvre ? Roméo avala de travers. - C'est pas ton blème !! Aurélie le regarda. Roméo souffrait et Aurélie aurait aimer l'aider. Roméo s'approcha d'Aurélie. - Bon si on parlait d'autre chose.  Aurélie fit semblant de ne pas comprendre. - Quoi tu veux que je te parle de ma carrière ? - Non !! Un truc plus chaud. En fait t'aime quel genre de mec ? - Mmmmm. Des mecs qui m'insulte pas !! N'est pas ????  Il baissa la tête. - Mais j'ai cru que j'étais pas ton genre non ?? Roméo s'approcha encore plus d'elle. - Mais je me suis trompé. Leurs lèvres se touchèrent tout doucement.
 

 

 

Texte de Poncette

Comment mettre sur quelque ligne ce que je n'ai jamais pu te dire:
Tu as vécu tant de souffrance au nom de l'amour et aujourd'hui je t'écris en ces quelque ligne pour te dire combien je t'aime  pour toute cet patiences que tu as eu en mon égard!
pour toute les méchanceté que j'ai fait preuve en ton égard! 
toute ces paroles blessante que tu as du entendre de ma bouche. Dieu a voulu que dans toute ta vie tu n'est que moi comme enfant on ne peut pas plus punir une femme que de la façon dont toi tu l'as été(la perte de plusieurs de tes bébés)
Aujourd'hui je ne peux pas t'en vouloir d'avoir fait de ton mieux pour me faire grandir avec les principe au quelle tu crois.
Par cet lettre maman je te dis je t'aime et crois bien que ci je connaisse des mots plus fort je l'écrirais... Aujourd'hui je suis une grande fille,et j'ai moi aussi fondé ma famille,rassure toi j'ai un mari qui m'aime vraiment ce d'on tu as toujours souhaité pour moi il m'as fait 3 beaux enfants que tu adores et je ne sais comment te remercie de m'avoir permis d'en arrivé ou je suis; Pour en finir jamais tu ne liras cet lettre mais j'espère que ce qui l'a liront se diront que tu es aimé par ta fille car ce a ça seulement que je pense quand je suis auprès de toi:

 

***********************************

Un matin de mes 13 ans je t'ai aperçu en bas de chez moi, et a cet instant j'ai su!
J'ai su que ça sera toi. Le frère que j'ai temps voulu et que mes parents ne m'on jamais donné
l'ami que j'ai temps recherché pendant les recréations, le papa que je n'ai pas eu le temps de connaître car la vie me l'a arraché trop tôt! oui je vois tout cela en toi... l'homme de ma vie 
13 ans plus tard nous voilà toujours ensemble malgré les épreuve de la vie tu as su m'apporté tout ce que je recherché chez un homme. Je t'aime d'un amour inimaginable et que les scientifique ne serais trouvé les réponse tu m'as fait 3 merveilleux petit garçons qui heureusement te ressemble et a vous quatre je me sens plus que protéger a vos cotè et pour tout cela je te dit merci ,merci pour ce que tu as fait de ma vie

           Je t'aime mon amour (( Poncette pour Benoît))
 

 

poncette@neuf.fr

 

 

Auteur

Région

Lien

Roger Nonnery France amour-6002

 

 

 

 

       

 

Mise à jour ; 12 mars  2005   Copyright © 2004, Les éditions Mélonic